L’ORGANISATION DE LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES

Le recrutement, la mission principale en 2008

En tant que responsable ressources humaines, quelles sont les missions de votre service qui vous semblent les plus importantes pour l’avenir de votre entreprise ?

Recrutement mission principale en 2008

 
Aux yeux des directeurs ou responsables d’un service ressources humaines, les activités principales qui engagent l’avenir de leur entreprise correspondent à la gestion du recrutement (pour la moitié d’entre eux, le recrutement représentera la première mission), de la rémunération (23%), de l’évaluation (12%) et de la formation (8%).
A l’avenir, les tâches administratives pures comme la gestion des temps et des activités ou de la paie vont occuper une place plus faible que les missions à dimension stratégique, éléments-clés d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), telles que le recrutement, l’évaluation ou la formation. La gestion de la relation interne est une activité appelée à prendre de l’essor au sein du service ressources humaines.
 

Un service ressources humaines structuré

Combien de personnes travaillent avec vous dans le service ressources humaines ?

Service RH structuré


L’effectif moyen d’un service de ressources humaines est faible. Plus de la moitié des services ressources humaines fonctionnent avec quatre collaborateurs, le DRH inclus.
 
Les DRH participent activement aux principales missions telles que le recrutement ou la formation mais délèguent la gestion de la paie aux autres membres de l’équipe, en moyenne plus nombreux sur cette mission.

Le quart des DRH souhaite embaucher de nouveaux collaborateurs pour les aider à mieux réaliser ces activités. Seuls 4% vont chercher à externaliser. Plus de la moitié déclarent ne rien vouloir changer à l’organisation de leur service.


Tableau des missions


Une fonction décentralisée

Confronté à de nouvelles préoccupations liées à la gestion des emplois et des compétences, le DRH est incité à décentraliser une partie des tâches administratives classiques auprès des unités opérationnelles. Mais cette décentralisation de la fonction ressources humaines est encore réduite à certaines missions.

Dans six cas sur sept, le DRH décentralise au moins une tâche auprès des managers opérationnels et cinq DRH sur six délèguent au moins une fonction aux collaborateurs.


Environ trois quart des DRH (73% plus précisément) décentralisent prioritairement l’évaluation des collaborateurs aux managers opérationnels. La gestion des absences et des badgeages est déclarée comme la première mission décentralisée par 9% des DRH mais elle représente la seconde fonction décentralisée pour 35% d’entre eux. De même, l’élaboration des plannings de travail et déclarations de temps de travail sont affichées comme des fonctions décentralisées secondaires.

Les autres fonctions centrales du management stratégique des ressources humaines comme la formation ou le recrutement sont encore très faiblement déléguées. L’activité qui est le moins déléguée, la gestion des paies, est celle qui devrait l’être le plus compte tenu de sa faible dimension stratégique (seuls 1% des DRH la définissent comme première mission décentralisée).
 
Une part non négligeable de DRH (13%) n’a pas souhaité préciser la nature des fonctions décentralisées aux managers, ce qui limite notre interprétation.


Tableau des fonctions


Les tâches qui sont décentralisées aux salariés n’incitent pas réellement à la responsabilisation individuelle et/ou à l’implication organisationnelle. Près de la moitié des DRH donnent prioritairement aux collaborateurs la possibilité de consulter leurs évaluations et le quart d’entre eux les invitent à faire des demandes d’absence.

Là encore, certains DRH (17%) n’ont pas souhaité répondre à la question, ce qui limite notre interprétation.

Tableau des fonctions collaborateurs

 

Retour

Télécharger le rapport complet